Qui suis-je ?

Qui suis-je ?


Raphaël José Garcia installé à Gray en novembre 2014. D'origine arabo andalouse, né en Algérie, Raphaël José Garcia, fils de forgeron, fut attiré dès l'âge de sept ans par le dessin et la peinture. C'est à cet âge là qu'il réalisa sa première toile.<br />

De dix à douze ans il suivit des cours de dessin à l’école d’art de Sidi-Bel-Abbès, dans la classe des adultes.
Mais les paysages, les portraits représenteront très vite un carcan pour ce jeune amateur d’art. Dès 17 ans il libérera sa créativité et sera attiré par les surréalistes, le dadaïsme, l’écriture et le dessin, la peinture « automatique »…
Il rêvait de rejoindre les beaux arts de Paris, section architecture, il rentrera aux Travaux Public de l’État, puis dans la sidérurgie, groupe Usinor.
Rien d’étonnant pour un fils de forgeron !
Il rejoindra avec passion les mouvements sociaux laissant de coté l’art « révolutionnaire », André Breton, Magritte, Ernst, Dali, Kalo, Diègo de Riviera, Siqueiros… Il rêvait d’un art libre. Au passage il écrit quatre ouvrages dont « Le fils à Bébert ».
2015, il ne peut plus contenir son besoin d’expression, son besoin de liberté.
Pour ses 65 ans, on lui offre une grande toile, il lui faut de l’espace.
Il reprend enfin les pinceaux après plus de 40 ans de pause.
Rien n’est perdu, le style a mûri, il se précise, le surréalisme est toujours là, très coloré.
En 2017 & 2018 sa soif de peindre et sa créativité explosent : 27 toiles en sept mois. Peinture à l’huile et acrylique… collages sur peinture…

Pour lui le temps de la vie presse, la peinture représente peut être son dernier combat pour la liberté.
Dans la petite ville de Gray, au cœur de la Franche comté, il imagine « le SurGrayalisme ». Gray devient peu à peu sa « gare de Perpignan »